Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
LGP2, un pôle de recherche innovant
École internationale
du papier, de la communication imprimée
et des biomatériaux

♦ ♦ ♦

Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LPG2)
LGP2, un pôle de recherche innovant

LGP2 - Fonctionnalisation de surface par procédés d'impression [FunPrint]

Équipe FunPrint : membres permanents

Responsable : Davide BENEVENTI, Directeur de Recherche CNRS / HDR
Physico-chimie colloïdale et désencrage des papiers récupérés par flottation.
Anne BLAYO, Enseignant-chercheur / HDR
Encres d'imprimerie ; reproduction de la couleur ; relations encres-supports.
Lionel CHAGAS, Enseignant-chercheur
Flux numériques ; gestion de la couleur ; contrôle qualité.
Didier CHAUSSY, Professeur
Génie des procédés (traitement de surface, impression) - Fonctionnalisation de surfaces par procédés d'impression (secteur de l'énergie : piles à combustible, batteries, cellules photovoltaïques).
Denis CURTIL, Enseignant-chercheur
Supervision ; contrôle des procédés ; conception de capteurs.
Aurore DENNEULIN, Maître de Conférences
Développement de nouvelles applications des procédés d'impression liées à l'électronique imprimée et à l'énergie sur différents substrats flexibles.
Mikael PARTY, Assistant-ingénieur
Bernard PINEAUX, Enseignant-chercheur
Génie de l'impression.
Nadège REVERDY-BRUAS, Maître de Conférences / HDR
Impression sérigraphique - Dépôt d'encres fonctionnelles sur supports souples et rigides - papiers, silicium, céramique - pour des applications en électronique et photovoltaïque.

Axes de recherche

L'équipe FunPrint développe une recherche allant de la formulation des encres aux matériaux imprimés, sur un large spectre...
  • D'applications allant de l’impression traditionnelle à l'électronique imprimée.
  • De supports d'impression : matériaux ligno-cellulosiques, polymères, non-tissés, verre, céramique, silicium…
  • De procédés d'impression : jet d'encre, flexographie, héliogravure, sérigraphie, offset et électrophotographie.

Le champ d'action de cette équipe est donc relativement pluridisciplinaire et intègre toutes les étapes de la chaîne graphique, depuis la conception (forme du motif de l'impression en prépresse) jusqu'à l'impression. Ceci implique une parfaite connaissance des matériaux utilisés, le paramétrage et le contrôle en ligne du procédé et la maîtrise de la qualité finale du produit imprimé. Dans ce contexte, l'étude des supports d’impression (structures, propriétés physiques) est un élément incontournable pour leur mise en œuvre dans les procédés d’impression. La connaissance des encres et toners et autres fluides fonctionnels, de leur composition et de leurs comportements rhéologique et physico-chimique est, elle aussi, déterminante. Leur formulation est complexe car elle doit permettre une bonne compatibilité avec le support d'impression, l'adapatation au procédé visé et la fonctionnalité finale du produit en intégrant ses contraintes d'utilisation. L'analyse des interactions fluide/support est donc essentielle pour la maîtrise du transfert d'encre et passe par l'étude des surfaces et des interfaces (physico-chimie, topographie…). Dans certains cas (procédés offset, flexographie, héliogravure), le transfert d'encre n’est pas direct et le substrat reçoit l'encre par l’intermédiaire d'une forme imprimante spécifique au procédé. L'élaboration de cet élément, essentiel dans la finesse de reproduction finale, nécessite des connaissances aussi bien dans l'utilisation, l'interfaçage et l'automatisation de logiciels spécifiques (flux numérique…), qu'en chimie et physico-chimie des matériaux.

Les principaux travaux de recherche de l'équipe FunPrint portent sur le développement et l'optimisation de procédés d'impression de supports variés pour de nouvelles applications. Dans le domaine de l'énergie, des études sont menées sur l’impression de composants pour piles à combustibles, pour cellules photovoltaïques et batteries lithium-ion. Dans le domaine de l'électronique imprimée, les travaux concernent l'élaboration de pistes conductrices par procédés d'impression pour objets communicants (RFID, par exemple). L’équipe dispose d'un parc important de presses d'impression pilotes et de laboratoire ainsi que d'appareils de caractérisation dédiés à son activité (rhéomètre rotatif, mesure de tension superficielle et d'énergie de surface, topographie 3D, spectrophotomètre, mesure de conductivité électrique 4 pointes, testeur de batterie…).

Autres équipes

MatBio ♦ ♦ ♦ ♦ BioChip

Rédigé par Anne Pandolfi

mise à jour le 10 octobre 2017

CONTACT

Soutien financier par

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus