Aller au menu Aller au contenu
Pass pour un monde en devenir
Pass pour un monde en devenir

> L'école > Media

AP3B visite JEC World 2019

Publié le 27 mars 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Salon du 12 mars 2019 au 14 mars 2019

Les étudiants de l'Association de Grenoble INP-Pagora Pour la Promotion des Biomatériaux (AP3B) sont allés à la rencontre des industriels du secteur des matériaux composites à JEC World 2019.

PAG_car-ap3b-jecworld2019.jpg

PAG_car-ap3b-jecworld2019.jpg

Créée en mai 2018 par des élèves-ingénieurs, l'Association de Grenoble INP-Pagora Pour la Promotion des Biomatériaux (AP3B) se donne pour objectif de promouvoir les biomatériaux – plus particulièrement, la formation dispensée par l'école d'ingénieurs et la recherche innovante du laboratoire LGP2 – auprès des entreprises. Après avoir organisé en janvier une visio-conférence avec le pôle de compétitivité Industries & Agro-Ressources (IAR) et la société Vegeplast (spécialisée dans le packaging biosourcé), les membres d'AP3B poursuivent leur action en allant à la rencontre des industriels.

Les élèves-ingénieurs de l'association se sont rendus au salon JEC World 2019 (12-14 mars 2019, Paris Nord Villepinte), dédié au développement de l'industrie des matériaux composites et tirent un bilan satisfaisant de cette visite. La découverte des applications et innovations dans ce domaine leur a permis d'enrichir les connaissances acquises en formation.

En outre, les rencontres avec diverses entreprises leur a permis d'affiner leur vision de la situation du secteur et de son évolution potentielle. L'engouement pour les biocomposites est réel : les professionnels, notamment spécialisés dans les fibres de verre ou de carbone, se sont montrés intéressés par la formation de Grenoble INP-Pagora et la recherche du LGP2 parfaitement inscrites dans la dynamique de valorisation des fibres cellulosiques dans les composites. Un intérêt porteur de partenariats futurs dans le cadre de stages et de contrats d'apprentissage.

Toutefois, les étudiants n'ont pas manqué de constater sur ce salon que l'utilisation de fibres végétales dans des biocomposites n'est encore le fait que d'un nombre limité d'entreprises. Pour l'intégration de ces fibres sur le marché des composites, il reste à surmonter les réticences des industriels et de leurs clients soucieux de disposer de solutions biosourcées techniquement équivalentes aux matériaux existants et industriellement rentables.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 27 mars 2019

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes