Aller au menu Aller au contenu
Pass pour un monde en devenir
Pass pour un monde en devenir

> L'école > Media

Raymond Redding à Grenoble INP-Pagora et au CTP

Publié le 23 avril 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Visite / Invité 14 avril 2015

Nommé Chargé de mission national de la filière Papiers au début de l'année, Raymond Redding est venu à la rencontre des acteurs du pôle grenoblois de formation et de recherche de cette filière.

visite-redding.jpg

visite-redding.jpg

Le 14 avril dernier, accompagné par François Vessière (TOPS Consult), Raymond Redding était à Grenoble afin de visiter l'école d'ingénieurs Grenoble INP-Pagora, le Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LGP2) et le Centre Technique du Papier (CTP). Son objectif : mieux connaître les acteurs de la recherche et de la formation des cadres afin de concevoir ensemble une stratégie de construction de la filière cellulose.

Suite au rapport “De l’intelligence collaborative à l’économie circulaire : France terre d’avenir de l’industrie papetière” du député Serge Bardy, sa nomination comme Chargé de mission national de la filière Papiers vise à ouvrir le champ au déploiement des 34 chantiers préconisés par ce dernier. Directeur général du courrier du groupe La Poste jusqu'en 2009, Raymond Redding préside aujourd'hui les éditions Débats Publics et exerce également une activité de conseil des entreprises dans leur stratégie de management et de gestion des changements. En 2013, il est nommé par le gouvernement médiateur du conflit entre Presstalis et le syndicat du livre. Il est l'auteur de l'essai "L'écrit fait de la résistance : le futur de l'écrit et du papier, entre technologie et innovation" publié en 2011.
Il a été accueilli par Naceur Belgacem et Jocelyne Rouis (Grenoble INP-Pagora & LGP2), Gilles Lenon, Sandrine Poncet-Pappini et Philippe Ritzenthaler (CTP) et Félix Portello (Institut Carnot PolyNat). Les activités de ces établissements, qui accompagnent la mutation des secteurs industriels grâce à leur connaissance approfondie de la chimie du végétal, lui ont été présentés.

Lors de sa visite de Grenoble INP-Pagora et du LGP2, plusieurs thématiques concernant à la fois la recherche et la formation des ingénieurs lui ont été expliquées :
  • Les nanocelluloses (Julien Bras) et la création de la start-up InoFib.

Sa visite du Centre Technique du Papier lui a permis de découvrir trois pilotes – Fibres vierges, Fibres recyclées et Chromatogénie – et deux laboratoires : Électronique imprimée et Essais physiques.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 23 avril 2015

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes