Aller au menu Aller au contenu
Pass pour un monde en devenir
Pass pour un monde en devenir

> L'école > Veille

Rapports de veille technologique & intelligence économique

Rapports rédigés par des élèves-ingénieurs de 2e année à partir de leurs travaux d'analyse technico-économique effectués durant le cours Veille technologique et intelligence économique.

Dernières publications - 2019

  • Après les sacs plastique à usage unique, les pailles sont l’un des principaux combats des défenseurs de l’environnement. Elles représentent 0,025% des déchets entrants dans les océans mais sont classées 7e dans le top 10 des objets polluant les plages. Leur longue durée de vie et leur forme les rendent dangereuses pour la faune. La mise en place d’alternatives se fait pressante. De nouveaux entrants tentent d'intégrer ce marché avec des produits en bambou, PLA, papier voire en inox ou silicone.
  • Né au début des années 2000, l’album photo à la demande est toujours en développement. Des avancées technologiques dans le traitement des images, la personnalisation et l'impression, permettent aux sites spécialisés de se renouveler constamment. Comment l'intelligence artificielle peut-elle intervenir dans ce secteur ? Quels en sont les paramètres techniques et les enjeux économiques ?
  • Les composites à base de fibres lignocellulosiques connaissent un essor considérable depuis quelques années. Les fibres de lin sont ainsi de plus en plus utilisées par rapport aux fibres de verre afin de fabriquer des matériaux écologiquement plus acceptables. Cette étude analyse les nombreux défis induits par le recours aux fibres végétales comme renforts dans des polymères et examine l'intégration des biocomposites thermodurcissables à base de fibres de lin dans le secteur automobile.
  • En France, plus de 40% de la consommation énergétique vient de l’habitat. Si la majeure partie de cette énergie est consommée, le reste est gaspillé. Lorsqu’il s’agit de déterminer les sources de déperdition thermique dans les habitations, les vitrages sont souvent et depuis longtemps pointés du doigt. Or, il va de soi que des bâtiments sans fenêtres ne sont pas près de voir le jour, même dans un contexte de transition écologique à tout prix. Aujourd’hui, une solution se dessine : le vitrage intelligent qui est une forme de SmartGlass (verre intelligent). Ce rapport tâche de montrer que le vitrage n’est plus voué à n’être qu’une cause de déperdition d’énergie dans les bâtiments, bien au contraire.

[Années précédentes]

mise à jour le 18 mars 2020

Université Grenoble Alpes