Aller au menu Aller au contenu
LGP2, un pôle de recherche innovant
LGP2, un pôle de recherche innovant

> Recherche > Media

Alain Dufresne, un scientifique de haut niveau

Publié le 29 novembre 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
Prix et distinctions

Professeur à Grenoble INP-Pagora / LGP2, Alain Dufresne vient de recevoir l'EPNOE Scientific Award et d'être classé parmi les 156 chercheurs français les plus cités, tous domaines confondus.

Alain Dufresne, chercheur de haut niveau

Alain Dufresne, chercheur de haut niveau

Lors de la 6e édition de sa conférence tenue en octobre au Portugal, l'European Polysaccharide Network Of Excellence a décerné l'EPNOE Science Award 2019 au Prof. Alain Dufresne. Attribué pour la première fois, ce prix récompense l'excellence de sa contribution à la recherche dans le domaine des polysaccharides (cellulose, chitine et amidon).

En outre, pour la deuxième année consécutive, Alain Dufresne fait partie des 6216 chercheurs identifiés par la société Clarivate Analytics comme étant les plus cités en 2019 et, plus précisément, des 2491 scientifiques ayant une influence transdisciplinaire.
null

Ces distinctions mettent en lumière le parcours prolifique d'un scientifique de haut niveau, aussi talentueux que discret, pionnier de la recherche sur les nanoparticules issues de la cellulose, aujourd'hui répandue dans de nombreux laboratoires dans le monde.

Titulaire d'un doctorat sur le fluage thermostimulé appliqué aux composites et d'un post-doctorat effectué au Canada sur les mesures ultrasonores dans les écoulements de polymères, Alain Dufresne est l'un des premiers à étudier la nanocellulose : dès 1993 au Centre de recherches sur les macromolécules végétales (Cermav) puis au Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LGP2) depuis 2003. Dans l'équipe Matériaux biosourcés multi-échelles, il travaille à la mise en œuvre et à la caractérisation de nanocomposites polymères renforcés par des nanoparticules extraites de ressources renouvelables (biomasse, résidus agricoles). Il s'intéresse aux propriétés physiques et mécaniques exceptionnelles des nanocristaux et nanofibrilles de cellulose qui leur confèrent un potentiel industriel attractif. À l'échelle nanométrique, la cellulose peut être exploitée aussi bien dans des applications médicales et cosmétiques que pour fabriquer des emballages (fibreux, complexes ou en mousse), améliorer la durabilité des peintures et vernis à base d'eau, renforcer les papiers et cartons, produire des additifs alimentaires, créer des panneaux d'affichage électronique flexibles, stocker l'énergie dans les batteries lithium-ion, etc.

nullAuteur de l'ouvrage de référence Nanocellulose: From Nature to High Performance Tailored Materials (2e éd. mise à jour, 2017, De Gruyter), Alain Dufresne compte également à son actif 300 publications dans des revues à comité de lecture. En 2016, il a été classé dans le Top 300 des chercheurs les plus cités en Science & Génie des Matériaux, développé par Elsevier pour le classement de Shanghai. Cet infatigable travailleur affiche une production scientifique remarquable. Elle est nourrie par sa passion pour son domaine de recherche et pour l'écriture, par ses collaborations fructueuses avec des experts de disciplines complémentaires et aussi, par son ouverture dynamique à l'international. Tout au long de sa carrière, le chercheur a participé à de nombreux congrès comme conférencier voire comme organisateur ou co-organisateur, et répondu présent aux multiples invitations d'universités et de centres de recherche du monde entier.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 29 novembre 2019

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes