Aller au menu Aller au contenu
LGP2, un pôle de recherche innovant
LGP2, un pôle de recherche innovant

> Recherche > Codegepra

Codegepra, une Journée Scientifique auvergnate

Publié le 10 décembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
5 novembre 2015

Pour son édition 2015, la Journée du comité de développement du génie des procédés s’est tenue à Clermont-Ferrand pour la première fois depuis son extension à la région Auvergne.

pag_car-codegepra-JS2015.jpg

pag_car-codegepra-JS2015.jpg

Organisée par l’axe GePEB de l’Institut Pascal, la Journée Scientifique a débuté la veille au soir par un repas convivial au restaurant du Puy de la Lune afin de faire découvrir aux participants les plus éloignés les délices de la cuisine auvergnate avec, au menu, la traditionnelle truffade auvergnate.

Le 5 novembre, sur le campus scientifique des Cézeaux, dans les locaux du pôle recherche, Marc Aurousseau, président du Codegepra, a ouvert la Journée par l’assemblée générale de l’association : bilan des actions menées, bilan financier, renouvellement de certains membres du CA, informations et projets à venir...

Deux conférences plénières ont suivi. La première présentée par Claude-Gilles Dussap, responsable de l’axe GePEB, Institut Pascal – "Biotechnologies et Génie des Procédés : exemples d’application" – a démontré toute la pertinence de l’approche procédé dans la description et la modélisation des phénomènes intervenant aux différentes échelles de l’usine cellulaire. La seconde conférence a été donnée par Élodie Le Cadre, responsable de la ressource biomasse au CRIGEN (centre de recherche et d’expertise opérationnelle) de la société ENGIE : un état des lieux des ressources en biomasse mobilisable dans le cadre d’une conversion énergétique et une présentation du projet collaboratif GAYA pour la production de méthane de seconde génération.
La première session des présentations des doctorants et post-doctorants, sur un format court de 5 minutes, s’est ouverte sur des sujets aussi divers que l’intensification ultrasonore des transferts thermiques ou la culture de bactéries nitrifiantes en réacteur à lit fixe, symboles de la variété des travaux de recherche de la communauté scientifique du génie des procédés de la nouvelle région Rhône-Alpes Auvergne.

Après un repas qui permit de nombreux échanges informels entre les participants devant les posters, la session de l’après midi a débuté par de nouvelles présentations de doctorants et post-doctorants.

Puis, Oumar Touré (Institut Pascal) à qui fut remis le Prix de Thèse 2015 en présence de son père venu en France pour l'occasion, a captivé son auditoire avec une présentation condensée de ses travaux sur la prédiction des propriétés d’équilibre dans les milieux biologiques et alimentaires par le modèle COSMO-RS. 
À l’issue d’une délibération lors de laquelle la qualité des travaux a été soulignée, le conseil d’administration a décerné les prix des meilleures communications de la journée : le premier à Xavier Just (SIMAP, Université Grenoble Alpes) pour son travail "Effet de l’arc sur la silice dans un fusible ultrarapide" et le second à Maria Gonzalez Martinez (CEA/LITEN/DTBH/LPB) pour son "Étude de la torréfaction de biomasses variées en vue de développer un torréfacteur mobile".
Au total, 57 participants et 25 communications de doctorants et post-doctorants ont contribué au succès de cette Journée Scientifique 2015 placée sous le signe de la convivialité et de la qualité scientifique.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 10 décembre 2015

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes