Aller au menu Aller au contenu
LGP2, un pôle de recherche innovant
LGP2, un pôle de recherche innovant

> Recherche

École d’été : matériaux cellulosiques & bioraffinerie

Publié le 13 octobre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
du 26 août 2015 au 28 août 2015

Organisée par Grenoble INP-Pagora fin août, elle a réuni des doctorants, enseignants-chercheurs et industriels européens à Autrans.

pag_car-summerschool2015.jpg

pag_car-summerschool2015.jpg

Onze universités européennes – KTH, Karlstadt University et Mid Sweden University (Suède), Aalto University, Åbo Akademi, University of Helsinki et Tampere University of Technology (Finlande), Norwegian University of Science and Technology (Norvège), Technische Universität Darmstadt (Allemagne), Graz University of Technology (Autriche), Grenoble INP-Pagora (France) – travaillant sur des thématiques allant de la bioraffinerie lignocellulosique aux matériaux cellulosiques (dont les papiers, cartons et composites), organisent chaque année une École d’été pour des doctorants.
Objectifs : échanger sur les travaux de recherche en cours et constituer, pour leur future vie professionnelle, un réseau d’étudiants en thèse.
Invitée à rejoindre ce consortium il y a deux ans, Grenoble INP-Pagora a organisé la session 2015 dans le Vercors. Parmi les 71 participants figuraient 47 doctorants, 10 industriels et 14 professeurs venant de toutes les universités partenaires. Après avoir visité l’ESRF (The European Synchrotron Facility), ils ont rejoint Autrans où se sont tenues des conférences durant trois jours. Le cycle de conférences a été ouvert par Noël Cartier, Directeur Développement Filtration chez Ahlstrom, et Patrice Mangin, Professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières (Canada). Leurs présentations ont donné aux étudiants la vision d’un des industriels majeurs dans le développement des papiers de spécialité d’une part, et une idée de l’évolution de la bioraffinerie en Amérique du Nord d’autre part. Par la suite, 42 présentations ont été données par des étudiants en thèse, dont 4 par des doctorants grenoblois.

L’équipe organisatrice, composée de quatre étudiants en thèse (Elsa Walger, Benoît Arnoul Jarriault, Florian Martoia et Vivien Deloule) et deux enseignants-chercheurs (Jean-Francis Bloch et Christine Chirat), tient en particulier à remercier le GIS Multimatériaux Architecturés pour l’aide financière apportée à l’événement.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 13 octobre 2015

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes