Aller au menu Aller au contenu
LGP2, un pôle de recherche innovant
LGP2, un pôle de recherche innovant

> Recherche

Grenoble INP-Pagora et FPInnovations collaborent sur la nanocellulose cristalline en vue de son industrialisation [Archives 2010]

Publié le 14 octobre 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Dans le cadre du programme franco-canadien Samuel de Champlain, des chercheurs du LGP2, laboratoire situé à Grenoble INP-Pagora et de FPInnovations, centre de recherche privé canadien,unissent leurs efforts pour étudier la compatibilisation de la nanocellulose cristalline. Cette collaboration vise à développer de nouvelles applications en vue d’une production à l’échelle industrielle.

Depuis sa découverte dans les années 50, la nanocellulose cristalline suscite la curiosité de la communauté scientifique. Elle est extraite à partir de fibres de cellulose comme celles utilisées dans la fabrication du papier. Ses dimensions nanométriques offrent une très grande surface spécifique, ses propriétés mécaniques intrinsèques sont comparables à des fibres d'acier de taille similaire. De plus, la nanocellulose cristalline se distingue par son comportement cristal liquide en suspension dans l'eau, présentant des phénomènes de biréfringence sous lumière polarisée. Une fois séchées sous forme de films, ces suspensions sont iridescentes, propriété à fort potentiel dans des applications de papiers de sécurité par exemple, puisqu'il est impossible de photocopier un élément iridescent.

Ses propriétés mécaniques (renfort) et ses propriétés optiques (iridescence) laissent entrevoir les diverses applications potentielles de cette substance naturelle issue de sources renouvelables, biodégradable, recyclable et neutre en carbone : papiers de sécurité, produits cosmétiques, éléments décoratifs, plastiques biodégradables, emballages barrière,... De plus, les films de nanocelluloses cristallines peuvent être imprimés par tous les procédés d'impression.

Paprican a développé en 2006 une unité pilote de production pouvant générer 1 kg par jour de nanocelluloses cristallines. L'objectif à moyen terme est de les produire à grande échelle, soit une tonne par jour, dans une usine de démonstration, en partenariat avec le fabricant de papier Domtar. Dans cette optique, les chercheurs de FPInnovations souhaitent renforcer leur collaboration avec ceux du laboratoire LGP2 - leurs premiers interlocuteurs européens - en raison de leur expertise reconnue mondialement, afin d'améliorer l'exploitation complète des qualités intrinsèques de la nanocellulose notamment en développant sa compatibilisation.

Dans le cadre d'une première collaboration (subventionnée par un programme d'échange France-Québec), plusieurs échanges d'étudiants et des visites de chercheurs ont eu lieu ces deux dernières années. La dernière en date est celle de Jean Bouchard, chercheur de FPInnovations, qui a donné une conférence très appréciée sur les développements du projet industriel et les risques en matière de santé.

Contacts :
Julien BRAS (LPG2, Grenoble INP-Pagora)
Jean BOUCHARD (FPInnnovations)
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 16 janvier 2014

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes