Aller au menu Aller au contenu
LGP2, un pôle de recherche innovant
LGP2, un pôle de recherche innovant

> Recherche

Le LGP2 au coeur de la bioéconomie européenne

Publié le 6 juillet 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Le LGP2 est récemment devenu membre associé du Bio-based Industries Consortium (BIC), une association créée en 2012 à Bruxelles afin de représenter le secteur privé dans le partenariat public-privé Bio-Based Industries (BBI).

PAG_lgp2-bioeconomie.jpg

PAG_lgp2-bioeconomie.jpg

Le Laboratoire Génie des Procédés Papetiers, fort de son expertise en matière de valorisation et de fonctionnalisation de la biomasse, s'inscrit pleinement dans les objectifs du partenariat Bio-Based Industries. Membre associé du consortium (BIC) depuis 2015, il bénéficie d'un dispositif facilitant les réponses aux appels à projets et les accès aux financements européens. N’hésitez pas à le contacter pour tout projet à visée industrielle concernant ses domaines d’activité.

En effet, Bio-Based Industries (BBI) est un partenariat, d'un montant de 3,7 milliards d'euros, entre l'Union européenne et le consortium des industries du biosourcé [Bio-based Industries Consortium (BIC)]. Ce partenariat public-privé est inspiré par la vision définie, dans le cadre d'Horizon 2020, par le Strategic Innovation & Research Agenda (SIRA) : celle d'une Europe compétitive, innovante et durable conduisant la transition vers une société post-pétrole en dissociant la croissance économique de l'épuisement des ressources et de l'impact environnemental.
Dans cette optique, les industries du biosourcé ont un rôle fondamental à jouer. Un secteur bio-industriel fort permettra de réduire considérablement la dépendance de l'Europe vis-à-vis des produits fossiles tout en favorisant une croissance verte, respectueuse de l'environnement. La clé est de développer de nouvelles technologies de bioraffinage afin de transformer les ressources naturelles renouvelables en bioproduits, biomatériaux et biocarburants.
[legende-image]1383921744244[/legende-image]
Ce secteur naissant est appelé à croître rapidement et à créer de nouveaux marchés et emplois. Il attire déjà des investissements substantiels aux États-Unis, en Chine et au Brésil. L'Union européenne détient un potentiel important – industries, recherche scientifique et ressources renouvelables – qu'il faut désormais déployer de manière durable afin de participer à la course mondiale de la bioéconomie.

Dans ce partenariat, le Bio-based Industries Consortium (BIC) représente les partenaires privés de divers secteurs : agriculture, agroalimentaire, fourniture de technologies, sylviculture, pâte et papier, chimie et énergie. Ses 200 membres sont de grandes entreprises, PME, universités, centres de recherche, platesformes technologiques et associations répartis dans toute l'Europe.
[legende-image]1383921744243[/legende-image]

Contacts


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 6 juillet 2016

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes