Aller au menu Aller au contenu
LGP2, un pôle de recherche innovant
LGP2, un pôle de recherche innovant

> Recherche

Nature de la recherche & compétences requises

Publié le 8 juin 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Colloque / Séminaire 8 juin 2015

Le 8 juin 2015, le Professeur R.P. Chhabra, invité au laboratoire LGP2, a donné un séminaire intitulé "Nature of research & skills required".

pag_car-lgp2-logo.jpg

pag_car-lgp2-logo.jpg

R.P. Chhabra est Professeur de Génie Chimique à l'Institut Indien de Technologie de Kanpur (IIT Kanpur) depuis 1991. C'est un expert international dans le domaine de la mécanique des fluides non-newtoniens. Il est membre élu de l'Indian National Academy of Engineering et de l'Indian National Science Academy.

Résumé du séminaire "Nature de la recherche & compétences requises"
Avec la mondialisation et la concurrence sans cesse croissantes, il est évident que les ingénieurs du 21ème siècle doivent travailler de plus en plus dans des contextes internationaux et interculturels. Il a longtemps été admis qu'ils devaient être dotés de nouvelles compétences sociales en ingénierie, en plus de leurs connaissances techniques et de leur domaine, afin de réussir dans le nouveau millénaire. Certaines de ces compétences concernent la formulation des problèmes de recherche, le développement de compétences créatives et innovantes pour la résolution de problèmes, le travail d'équipe, le leadership et des caractéristiques entrepreneuriales, la compréhension inter-culturelle, la gestion des conflits, etc.
La plupart d'entre nous reconnaissent l'importance de la recherche pour le bien-être d'une société et d'une nation et, en réalité, pour le bien-être de la planète. Et pourtant, nous n'enseignons pas à nos étudiants comment faire de la recherche ? Ils apprennent en regardant les autres faire de la recherche, en commettant des erreurs et simplement en réalisant et en regardant une expérience. Pour les responsables de l'enseignement technique, une question se pose : l'enseignement de ces compétences doit-il constituer une partie des programmes de l'Université ? Si la réponse est oui, alors comment le faire dans le cadre actuel limité par la durée des programmes d'études et un manque de souplesse ?

Il n'y a pas de réponse simple à cela, et d'ailleurs, il ne pourrait y avoir une réponse universelle à ce problème. Une possibilité d'atteindre cet objectif est d'apprendre aux étudiants à apprendre sur leur propre savoir, c'est-à-dire à être des étudiants tout le reste de leur vie. Ceci, bien sûr, n'est pas un concept nouveau comme l'illustre le proverbe chinois : "Donne un poisson à un homme, il fera un repas ; apprends-lui à pêcher et il mangera toute sa vie". Donc, nous devons enseigner à nos étudiants comment penser par eux-mêmes afin d'identifier et de définir un problème de recherche avant de commencer à chercher sa solution. Parmi toutes les compétences de recherche mentionnées précédemment, la plus importante (et aussi la plus difficile à enseigner) est de leur apprendre à penser.

Comment peut-on apprendre à réfléchir ? Mon point de vue est que si l'on ne peut pas vraiment enseigner à penser ou à être créatif ou à formuler une problématique de recherche, nous pouvons certainement le faciliter. Dans ce séminaire, certaines de ces questions sont abordées à titre d'exemples d'outils utilisés pour la réflexion et nécessaires à la recherche dans toutes les disciplines. Sont évoqués en particulier la nature et le type de recherche ainsi que les compétences nécessaires pour un chercheur efficace, etc. Le matériel présenté a été utilisé dans des cours et des ateliers visant à aiguiser les compétences d'un public diversifié en matière de recherche et de résolution de problèmes. Il a également été utilisé durant quatre ans dans l'enseignement des doctorants de première année de l'IIT Kanpur et d'autres établissements comme l'IIT Gandhinagar, IIT Roorkee, University of Western Ontario (Canada) et Cape Peninsula University of Technology (Afrique du Sud).

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 8 juin 2015

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes