Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Pass pour un monde en devenir
Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux
Pass pour un monde en devenir

La Cellulose - Le mot du président

Après avoir célébré son centenaire en 2007, l'ancienne École Française de Papeterie et des Industries Graphiques (EFPG) est devenue l'une des six écoles publiques du nouveau groupe Grenoble INP en septembre 2008. La modification de son statut a entraîné le changement de son nom.
Son nouveau vocable est désormais : Grenoble INP-Pagora, École internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux.

La Cellulose, qui regroupe les ingénieurs issus de cette école, n'a pas souhaité changer de nom malgré cette nouvelle orientation. L'assemblée générale du 25 octobre 2008 s'est clairement exprimée en ce sens (cf. Bulletin de la Cellulose, n°58, p.24) : L'EFPG est devenue Pagora, mais La Cellulose reste La Cellulose ! Même au XXIe siècle, cette molécule symbolise toujours le matériau papier commun aux papetiers, imprimeurs et transformateurs, et elle est certainement aussi l'un des premiers bioéléments présents dans les biomatériaux. Le conseil d'administration du 17 décembre 2009 a donc entériné ce vœu et précisé que pour prendre en compte le changement d'intitulé de l'école, le prochain annuaire de La Cellulose comportera désormais la mention suivante : Annuaire des ingénieurs et des anciens élèves de Grenoble INP-Pagora anciennement EFPG.
La Cellulose, association des ingénieurs EFPG, devient également l'association des ingénieurs de Grenoble INP-Pagora, anciennement EFPG.

La Cellulose au service des adhérents, de l'école et de ses étudiants

La Cellulose, est le prolongement naturel de l'ancienne EFPG devenue Grenoble INP-Pagora. L'association des anciens élèves reflète son état d'esprit.
Soucieuse du rayonnement de l'école d'où sont issus ses adhérents, elle s'implique depuis près d'un siècle pour la réussite de tous ses membres. Elle constitue un véritable réseau d'entraide et d'information dans un contexte difficile et mondialisé, et contribue à l'évolution, la progression et l'épanouissement de chaque ancien élève.

Créée pendant l'année scolaire 1908-1909 par le regroupement de la première promotion sortante, La Cellulose officialise sa démarche en 1911 en déposant ses statuts, conformément à la loi du 1er juillet 1901, à la préfecture de Grenoble où ils sont déclarés le 15 juillet 1911. Il serait fastidieux de reprendre ici toutes les actions de l'association tant elles ont été permanentes et variées. Louis Barbillion disait déjà lors de l'ouverture du premier congrès de l'association tenu à Grenoble en 1924 : Laissez-moi vous dire en terminant que nulle part, nous n'avons trouvé si vif et si affirmé qu'ici, ce cachet d'entente étroite entre maîtres et anciens élèves qui fait que l'École de papeterie et La Cellulose, quand on sait les dépouiller de leurs caractères individuels apparents, ne sont, en somme, qu'une seule et même personne, qu'en elles ne bat qu'un même cœur, ne travaille qu'un même cerveau.

Du premier bulletin publié en 1912 jusqu'à la dernière édition de l'annuaire, l'œuvre de la Cellulose reste immense. Elle a été réalisée sans discontinuité, grâce à un bénévolat absolu de tous ceux qui se sont mis au service de la collectivité. Une telle implication est certainement unique et mérite d'être soulignée. Que tous les acteurs ayant participé à cette longue épopée trouvent ici le témoignage de notre profonde reconnaissance. Il n'est pas possible de tous les citer, mais faisons une petite exception pour ceux qui peuvent revendiquer plus d'un demi-siècle de bons et loyaux services au profit de tous, en particulier M. Aribert (EFP 17), H. Bouchayer (EFP 46), A. Eymery (EFP 51), H. Refait (EFP 26) et A. Ruby (EFP 10).
Conjointement à son engagement constant pour le placement des élèves et des anciens, La Cellulose s'est toujours fixée comme objectif d'éditer un bulletin amical et un annuaire qui est encore aujourd'hui un outil professionnel inégalé pour les anciens élèves, l'école et les étudiants.
L'association est également à l'origine de la documentation et de la bibliothèque de l'EFP.
Elle organise en 1924 le premier congrès scientifique papetier de France. Ces congrès sont reconduits régulièrement jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. Après sa création en 1947, l'Association Technique pour les Industries Papetières (ATIP) les reprend à son compte.
Depuis sa création, La Cellulose s'implique aux côtés de l'école pour garantir l'adéquation des programmes aux besoins des professions et pour la défense du diplôme. Lors de la grande dépression économique des années 1920, la présence de son siège et l'existence de son congrès à Grenoble ainsi que la volonté des papetiers dauphinois sont déterminantes pour éviter son transfert à Paris, dans le giron du 154 boulevard Haussmann.

Ils ont façonné La Cellulose

Il y a peu d'informations sur la gouvernance durant la période 1911-1914 correspondant aux premiers pas de l'association. Celle-ci est gérée et animée par les premiers anciens élèves issus de l'EFP dont Pierre Garrel et Alexandre Ruby.
Après la guerre, La Cellulose renaît de ses cendres dès 1919 sous l'impulsion des anciens élèves de la région grenobloise cités ci-dessus auxquels s'est joint Marcel Aribert.

Présidents de la Cellulose
  • 1911-1926   Augustin BLANCHET
  • 1926-1959   Alexandre RUBY
  • 1959-1970   Édouard PERROT
  • 1970-1978   Pierre PEYRET
  • 1978-1981   André EYMERY
  • 1981-1991   Hubert BOUCHAYER
  • 1991-           Gérard COSTE
Trésoriers de la Cellulose
  • 1919-1922   Alexandre RUBY
  • 1922-1929   Henri MICOUD
  • 1929-1952   Henri REFAIT
  • 1952-1961   Jean PONCET
  • 1961-1971   Henri REFAIT
  • 1971-1978   Félix LESCOT
  • 1978-1998   Vincent SENEQUIER
  • 1999-2009   Jean-Gabriel SAMUEL
  • 2010-           Jean-Luc DOMINICI
Secrétaires de la Cellulose
  • 1919-1947   Marcel ARIBERT
  • 1947-1981   Hubert BOUCHAYER
  • 1981-1991   Gérard COSTE
  • 1991-1997   Anne WAECKERLÉ
  • 1997-2009   Lionel CHAGAS
  • 2010-           José GARRIDO
La Cellulose est très liée au fonctionnement de l'école. Malgré sa grande activité, elle n'exerce aucune ingérence ni immixtion, mais offre à tous ses membres un ancrage convivial, rassurant et utile, où chacun peut se ressourcer en retrouvant son identité, son appartenance et son patrimoine. Depuis sa création, elle n'a d'autre ambition que d'appliquer cette ligne de conduite dans toutes ses actions, qu'elles soient en direction de ses membres ou de l'école. Comme par le passé, c'est son seul gage d'avenir et de longévité.

On a souvent dit  que l'ancienne EFPG, vieille dame devenue centenaire en 2007, était la fille de la profession papetière. La Cellulose, fille aînée de l'école, est fière de sa filiation. Elle lui adresse tous ses vœux pour le futur et l'accomplissement d'un nouveau centenaire sous la dénomination de Grenoble INP-Pagora !

Gérard COSTE (EFP 1969)
Président de la Cellulose

Rédigé par Anne Pandolfi

mise à jour le 3 avril 2014

Université Grenoble Alpes