Aller au menu Aller au contenu
Une nouvelle génération d'ingénieurs
Une nouvelle génération d'ingénieurs

> Formation > Master

Master SGM - Parcours Bioraffinerie et Biomatériaux

Mis à jour le 4 décembre 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Présentation

  • Master

    Diplôme national
  • Grade : MasterVille : GRENOBLE - Campus

    Accessible en :

    • Formation initiale
    • Formation continue
    Année de sortie : Bac + 5Tarif : Frais universitaires
    Niveau de sortie : Niveau I
    Durée : 2 ans
  • Mention : Science et Génie des Matériaux

RESPONSABLE(S)

Résumé

Le parcours Bioraffinerie et Biomatériaux du Master Science et Génie des Matériaux s'adresse aux étudiants désireux de s’orienter vers les métiers de valorisation de la biomasse végétale en produits chimiques, énergie et biomatériaux.
Cette formation est dispensée en français et anglais en M1 et en anglais en M2.
 

Objectifs

La transformation de la biomasse végétale en énergie, produits chimiques et polymères est une composante importante de l’économie verte. Elle contribue à la réduction drastique des rejets de gaz à effet de serre, à l'intensification du recyclage et à la limitation des déchets.

La bioénergie, les biocarburants, les bioproduits et les biopolymères sont aujourd’hui des réalités. Cependant, la croissance de leur production doit être considérablement accélérée pour que leur contribution soit à la hauteur des enjeux. Ce développement fait appel à de nouvelles compétences.

La bioraffinerie est l’opération qui permet de passer de la ressource végétale à la production d’énergie et de produits chimiques. Bien que similaire dans sa définition à ce qu’est une raffinerie, la grande diversité des matières et la richesse de leur composition chimique font de la bioraffinerie une opération de génie des procédés aux conditions très particulières. La chimie qui y est associée est également différente de la pétrochimie :
→ la structure des constituants des végétaux est construite avec trois atomes essentiels (C, H, O) – contre deux pour le pétrole (C,H) – ce qui est source de plus grande complexité ;
→ ces structures représentent des architectures organiques complexes, valorisables en tant que telles, ce qui peut être un atout pour la production de produits et matériaux aux propriétés nouvelles.

Spécificités

Le parcours Bioraffinerie et Biomatériaux recouvre l’ensemble de la filière allant de l’approvisionnement en biomasse lignocellulosique, essentiellement le bois, jusqu’à la production de produits chimiques, biocarburants, synthons et biopolymères, en remplacement des produits d’origine fossile. L’accent est mis sur la connaissance des constituants de la biomasse lignocellulosique (lignine, hémicelluloses, celluloses, produits extractibles) et de leur chimie ainsi que des procédés chimiques, physico-chimiques et biotechnologiques permettant de les séparer, purifier ou modifier en vue de leur valorisation (bioraffinerie).  

L’industrie de la cellulose fait l'objet d'une attention particulière car elle présente aujourd’hui le plus fort potentiel de production de masse de bioproduits – incluant fibres, fibrilles, micro et nanocristaux cellulosiques – ainsi que de sucres, d'hydrates de carbone en général et de lignine, immédiatement disponibles pour une valorisation. Les connaissances portent également sur les transformations thermiques de la biomasse (torréfaction, pyrolyse, gazéification) et la synthèse de nouveaux polymères et composites pour la conception de biomatériaux aux propriétés spécifiques : nouvelles fonctions, biodégradabilité, contact alimentaire…

Les compétences acquises en chimie, procédés, biotechnologie, polymérisation, appliquées à la valorisation de la biomasse végétale, sont appréciées dans de nombreux secteurs industriels : cellulose, textile, cosmétique, détergence, peintures, plastiques, emballage, énergie, alimentaire, pharmacie…

Ce parcours multidisciplinaire comporte des enseignements de chimie, biologie, catalyse enzymatique, fermentation, génie des procédés, génie chimique et biotechnologique, polymérisation et résistance des matériaux. Il intègre également des notions de coûts de production, d’économie de filière et  d’impact environnemental.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Admission

  • Niveau(x) de recrutement : Bac + 3, Bac + 4
  • Ville : GRENOBLE - Campus
  • Tarif : Frais universitaires
  • Accessible en :
    • Formation initiale
    • Formation continue

Conditions d'admission

Pour intégrer un Master 1, vous devez être titulaire d'un niveau Licence 3 ou équivalent.
Pour intégrer un Master 2, vous devez être titulaire d'un Master 1 ou équivalent.

Le Master SGM - Parcours Bioraffinerie et Biomatériaux est ouvert aux étudiants français et étrangers.
→ Accès en M1 ou en M2 suivant le niveau, en formation initiale ou continue.
→ Accès en M1 par inscription régulière en Master.
→ Accès en M2 ouvert aux titulaires d’un M1 en chimie, biochimie, procédés, matériaux polymères ou niveau équivalent.
→ Année M2 en formation par apprentissage.

Anglais : niveau B2 du CECR requis.
Français : niveau B2 du CECR requis.

Inscription

Candidature en ligne


Date limite d'inscription

→ Mi-mai pour les candidats ayant besoin d'un visa.
→ Mi-juin pour les candidats n'ayant pas besoin d'un visa.

Trouver un logement

Contacts

Responsable(s) de la formation

Sylvie LECLERC

Contact scolarité

Sylvie LECLERC

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Programme

  • Durée des études : 2 ans
  • Stage obligatoire/à l'étranger : Stage à l'étranger possible.
    Thèse de Master.

Programme

Un quart des unités d’enseignement (UE) commun avec le parcours Électrochimie et Procédés du Master SGM.
Volume horaire moyen : 60h (M1) et 50h (M2) pour une UE de 6ECTS.
Stage de 30 ECTS (thèse de Master).
Enseignement d’anglais de 48h.
Enseignements liés à l’insertion professionnelle de 12 ECTS.

Projet d'année M2 en formation par apprentissage.

[Maquette des enseignements]

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

International

  • Langue(s) d'enseignement : M1 : Français & Anglais. M2 : Anglais
  • Domaine(s) ERASMUS : Science des matériaux
  • Stage à l'étranger : Oui
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Débouchés

  • Année de sortie : Bac + 5
  • Niveau de sortie : Niveau I

Débouchés professionnels

Secteurs

Industrie chimique, production d'énergie, plastiques, cosmétiques, industrie de la cellulose

Métiers

Ingénieur de production, ingénieur R&D, ingénieur Environment, ingénieur Développement ...
Voir aussi le dossier de l'Apec : Chimie du végétal : métiers stratégiques

Poursuites d'études

Doctorat en Ingénierie - Matériaux, Mécanique, Environnement, Energétique, Procédés, Production
→ École Doctorale I-MEP2

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Anne Pandolfi

mise à jour le 4 décembre 2018

Renseignements pratiques

Grenoble INP - Phelma
3, Parvis Louis Néel - BP 257
38016 Grenoble Cedex 1
Tél. : +33 4 56 52 91 00
Fax : +33 4 56 52 91 03
Mél
Sur Internet

Stage

Stage à l'étranger possible.
Thèse de Master.
Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes