Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
LGP2, un pôle de recherche innovant
Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux
LGP2, un pôle de recherche innovant

3 minutes chrono pour une thèse passionnante

Publié le 13 juin 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Distinction / prix 13 avril 2017

Félicitations à Hippolyte Durand, doctorant du LGP2, pour sa 2e place conquise haut la main lors de la finale de l’édition grenobloise de "Ma Thèse en 180 secondes".

PAG_car-durand-mt180.jpg

PAG_car-durand-mt180.jpg

"Ma thèse en 180 secondes" est un concours de vulgarisation scientifique organisé en France depuis 2014 par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), en partenariat avec la Caisse des dépôts, la Casden, la MGEN et France 3.  Trois minutes, pas plus, pour qu'un(e) doctorant(e) explique le sujet de sa thèse de manière compréhensible à un public profane, à l’aide d’une seule diapositive.

Cette année, Hippolyte Durand, ingénieur diplômé de Grenoble INP-Pagora, actuellement en 2e année de doctorat au LGP2, a fait partie treize candidats grenoblois qui ont relevé le défi. Le 13 avril 2017, lors de la finale "Communauté Université Grenoble Alpes" du concours MT180, il a exposé avec brio et humour devant le public de l’auditorium de Grenoble INP tout l'intérêt de son travail de recherche sur les applications biomédicales de la nanocellulose.

En effet, sa thèse, réalisée dans le cadre du projet ANR Cellical, consiste à recourir à  ce "super biomatériau" extrait du bois et doté d'excellentes propriétés mécaniques et barrière, afin de créer des substrats biosourcés et biocompatibles avec un relargage contrôlé de molécules actives ̶  antiseptiques pour les complications infectieuses, antalgiques pour les douleurs post-opératoires ̶  afin d’améliorer les dispositifs médicaux (pansements) de réparation des tissus mous en chirurgie (hernies ventrales ou inguinales).

"Extraire du bois ce qu'il a de meilleur et de plus complexe à offrir, et s'en inspirer pour encore mieux soigner et aider les gens : c'est ce que je fais dans mon travail de thèse. Et j'adore ça !"


En savoir + sur sa thèse


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Anne Pandolfi

mise à jour le 15 juin 2017

Soutien financier par

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus