Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Pass pour un monde en devenir
École internationale
du papier, de la communication imprimée
et des biomatériaux

♦ ♦ ♦

Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LPG2)
Pass pour un monde en devenir

Consommation d'encre : mais que fait la police ?

Publié le 22 août 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Publication - Parution

Des élèves-ingénieurs de Pagora ont étudié le volume d'encre requis par différentes polices d'écriture afin de déterminer celle qui permettrait une moindre consommation d'encre. Avec des résultats intéressants économiquement et environnementalement parlant.

PAG_car-police-encre.jpg

PAG_car-police-encre.jpg

Le projet scientifique mené durant l'année 2016-2017 par les élèves-ingénieurs de 1re année Anne-Sophie Ajas, Inès Capdevila, Laura Eymard, Léopold Larguier, Morgane Maisse et Eugénie Navarre sous la direction d'Agnès Boyer, Maître de Conférences à Grenoble INP-Pagora, s'inscrit dans le cadre de la démarche Qualité Sécurité Environnement de l'école d'ingénieurs certifiée depuis plusieurs années.

En effet, l'étude du volume d'encre requis par différentes polices d'écriture vise à déterminer celle qui permettrait une moindre consommation d'encre notamment lors de l'impression de documents destinés à l'ensemble des étudiants d'une promotion. Toutefois, la problématique ne se cantonne pas à réduire la taille de la police pour diminuer la quantité d'encre utilisée : l'aisance de lecture est prise en compte comme un paramètre déterminant. Les acteurs du projet tentent donc de répondre aux questions suivantes :
Quelle police d'écriture consomme le moins d'encre ?
Quelle taille associée à cette police est la plus économe tout en respectant le confort de lecture de chacun ?

Ces recherches bibliographiques ont permis de sélectionner les polices à comparer dans le cadre de ce projet scientifique : en premier lieu, Garamond. En 2014, cette dernière a fait beaucoup parler d'elle à la suite d'une étude menée par un jeune Américain, élève du collège Dorseyville à Pittsburgh, désireux de trouver un moyen de faire faire des économies à son établissement tout en étant plus respectueux de l'environnement. S'intéressant à la consommation d'encre lors des impressions de documents, il a mesuré la quantité d'encre utilisée en comparant les polices Garamond, Times New Roman, Century Gothic et Comic Sans MS. Il en a conclu que la police la moins gourmande est Garamond en taille 9 et que son emploi permettrait à son district scolaire d'économiser 20.000 dollars. À l'échelle de l'État fédéral, les économies pourraient atteindre 370 millions de dollars par an. Toutefois, l'expert en typographie Thomas Phinney conteste ce raisonnement. Si Garamond est économe, c'est parce que la police est plus petite de 15 % que les trois autres et, par conséquent, un peu moins facile à lire. Pour une lecture aisée, Garamond devrait être utilisée en taille 12 plutôt qu'en 9. Or, aucune économie n'est réalisée dans cette taille. En second lieu, les polices dites économiques Ecofont et Ryman Eco sont retenues afin de vérifier la véracité de leur appellation. Enfin, la sélection est complétée par des polices couramment utilisées lors de l'impression de polycopiés.

L'analyse des résultats des expériences menées à l'école permet d'établir un classement des cinq premiers couples police/taille permettant une économie d'encre tout en maintenant un confort de lecture : par ordre de popularité, Times New Roman 11, Arial 10, Century Gothic 10, Cambria 11 et Calibri 11. Toutefois, le résultat le plus pertinent révélé par ce projet concerne la différence de consommation d'encre entre une police imprimée en noir (100 %) et une police imprimée en 85 % de niveau de gris. En effet, lorsque le niveau de gris à 85 % est préféré au noir (100 %), l'encre consommée s'en trouve quasiment réduite de moitié et ce, sans que la qualité de lecture du document imprimé en soit altérée.

Lire la totalité de l'étude...

Quelle police consomme le moins d'encre ?


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Anne Pandolfi

mise à jour le 22 août 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus