Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Pass pour un monde en devenir
Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux
Pass pour un monde en devenir

Impression 3D & électronique imprimée associées

Publié le 16 novembre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Publication - Parution

Une nouvelle industrie, fabriquant des produits personnalisés porteurs d’une réelle valeur ajoutée, pourrait être encouragée par le développement de l’impression 3D fonctionnalisée.

pag_carrousel-veille.jpg

pag_carrousel-veille.jpg

À l’heure où les secteurs traditionnels de l’imprimerie tentent de s’adapter tant bien que mal aux nouvelles exigences des consommateurs, deux domaines semblent plein d’avenir : l’impression 3D et l’électronique imprimée. En opposition complète avec le modèle industriel classique selon lequel un produit standardisé est fabriqué en grande quantité, ces technologies sont un gage de personnalisation, d’adaptabilité et de rapidité de production. On pourrait dès lors envisager sérieusement l’idée d’une industrie fabriquant des produits personnalisés porteurs d’une réelle valeur ajoutée, avec des applications dans des domaines aussi variés que le prototypage industriel, le secteur biomédical – avec la mise au point de prothèses intelligentes par exemple – ou encore la vente de machines aux particuliers qui pourraient confectionner eux-mêmes des produits personnalisés. Cette industrie d'un nouveau genre pourrait être encouragée par le développement d’une technologie récente associant l'impression 3D et l'électronique imprimée : l’impression 3D fonctionnalisée. Rassemblant en un seul procédé la fabrication de l’objet puis sa fonctionnalisation, elle apparaît comme une solution prometteuse.

Cependant, la relative jeunesse de l’impression 3D et de l’électronique imprimée rend leur association difficile car ces techniques ne sont pas entièrement abouties. De fait, les industriels hésitent encore sur les procédés à employer pour développer l’impression 3D fonctionnalisée. C’est pourquoi, avant d’analyser ce procédé hybride, les technologies proposées aujourd’hui en impression 3D et en électronique imprimées seront passées en revue. Ensuite, les problématiques propres à l’impression d’objets directement fonctionnalisés seront étudiées. Ces données permettront de réfléchir sur différents points : techniques industrielles actuelles de l'impression 3D fonctionnalisée, marchés et obstacles potentiels.

Quels sont les procédés et matériaux adaptés à cette nouvelle technologie ? Quels en seraient les débouchés ? Répondre à ces questions donnera d’une part, un bon aperçu de ce marché encore récent et, d’autre part, une idée de l’évolution de la technologie dans les années à venir : s’agira-t-il simplement d’un modeste progrès ? Ou bien d’une avancée majeure dans le domaine de l’impression 3D et de l’électronique ? Enfin, puisque l’impression 3D fonctionnalisée pourrait toucher un large champ d’applications, il sera indispensable d’en analyser les perspectives économiques voire politiques. En effet, au-delà de la concurrence entre les acteurs industriels, l’exploitation des terres rares – matériaux indispensables en électronique – est au cœur de conflits d’envergure.

Lire la suite...

Mémoire de veille technologique & intelligence économique

Impression 3D & électronique imprimée associées


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Anne Pandolfi

mise à jour le 16 novembre 2016

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus