Aller au menu Aller au contenu
Pass pour un monde durable
Pass pour un monde durable

> L'école > Media

Valorisation de la biomasse végétale : ouverture du parcours de master « Bioraffinerie et Biomatériaux »

Publié le 15 avril 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Le parcours Bioraffinerie et Biomatériaux du master Science et Génie des Matériaux s'adresse aux titulaires d'un diplôme d'ingénieur ou d'un master, désireux de s’orienter vers les métiers de valorisation de la biomasse végétale en produits chimiques, énergie et biomatériaux.

master phelma

master phelma

Cette formation d'un an (de septembre à juillet) est dispensée en anglais. Cette formation est commune entre les écoles Grenoble INP – Pagora, UGA et Grenoble INP – Phelma, UGA. Entretien avec Gérard Mortha, Maître de conférences à Grenoble INP – Pagora, UGA et enseignant-responsable de ce Master ainsi que Séverin Van Gastel, Directeur des relations partenariales de Grenoble INP – Pagora, UGA.

Quels sont les principaux domaines scientifiques du parcours de master Bioraffinerie et Biomatériaux ?

La chimie, la biochimie, la bioraffinerie, les biomatériaux, les propriétés et les structures des polymères.

Associés à quels enjeux de société ?

La transformation de la biomasse végétale en énergie, produits chimiques et polymères est une composante importante de l’économie verte. Elle contribue à la réduction drastique des rejets de gaz à effet de serre, à l'intensification du recyclage et à la limitation des déchets.

Quels sont les objectifs du parcours de master ?

Le parcours Bioraffinerie et Biomatériaux du master Science et Génie des Matériaux s'adresse aux titulaires d'un diplôme d'ingénieur ou d'un master, désireux de s’orienter vers les métiers de valorisation de la biomasse végétale en produits chimiques, énergie et biomatériaux.

Quelles compétences spécifiques au parcours de master acquièrent les élèves ?

Les élèves pourront acquérir des compétences dans les domaines suivants :
  • La Bioraffinerie, aspects généraux et fondamentaux : Pétrole, charbon, gaz et biomasse, composants chimiques végétaux. Chimie des polymères, caractérisation, structure et propriétés, industrie des polymères.
  • La Bioraffinerie pour l'énergie : Prétraitement et saccharification de la biomasse, fermentation, production de bioéthanol et de biométhane. Torréfaction, pyrolyse et gazéification des lignocellulosiques. Production de diester. Activités mondiales et perspectives.
  • La Bioraffinerie pour les bioproduits : Processus de bioraffinerie et de conversion existants. Cellulose, amidon, sucres et dérivés, acides résiniques, terpènes, caoutchouc, dérivés de la lignine… Diacides, acide lévulinique, dérivés du furanne, xylitol, sorbitol, diols, diamines, phénols…
  • Biomatériaux :
    • Biopolymères : polymères naturels, polymères synthétiques issus de ressources naturelles (PLA, PBS, polyamides, polyéthylène, PHA…) Structure et propriétés, futurs polymères biosourcés, défis techniques et scientifiques.
    • Composites : fibres naturelles pour composites, structure et propriétés, compatibilité et adhérence fibre-matrice ...
    • Nouveaux biomatériaux : matériaux biosourcés complexes et stratifiés, nanocellulose, bio-nanocomposites, biomatériaux actifs, production et propriétés.
  • Évaluation de durabilité : Principes d'analyse du cycle de vie, fin de vie, facteurs environnementaux, consommation d'énergie, toxicité, concurrence des matières premières, évaluation des risques ...
Pour quels domaines d’application, métiers et secteurs d’activité industriels ?

La Chimie, les matériaux, l’énergie, les plastiques, la cosmétique, le textile, le bâtiment, l’emballage, l’ingénierie, etc.

Quel est l’organisation de l’année ?

La formation est concentrée sur une année académique et est entièrement dispensée en langue anglaise. Elle se divise en un semestre de cours, d’enseignements théoriques et travaux pratiques et un semestre de stage. Le stage, d’une durée minimum de 5 mois, peut-être réalisé en entreprise ou en laboratoire, en France ou à l’étranger.

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 19 avril 2021

Université Grenoble Alpes